Les Êtres tridactyles de NASCA

Les êtres tridactyles de NASCA

Des mystérieuses momies tridactyles, conservées dans la diatomite, ont été découvertes dans un lieu encore secret, par des "huaqueros" dans la région de Nasca au Pérou. ( La diatomite est une roche siliceuse très légère (densité entre 0,2 à 0,3, soit 200 à 300 kg/m3), très poreuse (50 à 70 % d’eau), friable formée entièrement ou presque de « squelettes » de diatomées, des algues unicellulaires, présentes dans des conditions variées des domaines marins ou lacustres)...




Le livre de THIERRY JAMIN sur cette affaire extraordinaire - toute l'histoire en détails ! 




Octobre 2020 - Des analyses et scanners ont été réalisés par l'Université UNICA de ICA (Pérou ) où se trouvent les momies non humaines - Source "Momies de NAsca" page FB de Jois Mantilla : "L'Université nationale d'Ica (UNICA) a introduit une aiguille hypodermique dans le ventre de la momie "Luisa" et le résultat était surprenant, l'introduction de l'élément a confirmé que ces formes ovoïdes ou "œufs" sont naturels, cela rejette complètement la théorie délirante des détracteurs qui prétendaient qu'il s'agissait de pierres placées là récemment." Source : Les photos sont sur l'émission de TERCER MILENIO du 4 octobre 2020







Les derniers scanners de LUISA, (l'être qui ressemble à Josefina) avec également des "oeufs" (deux de forme ronde et un ovale) dans l'abdomen ! Voir la vidéo de Nueva Consciencia 



L’affaire des momies non humaines de Nasca était de nouveau à l’honneur ce dimanche 11 octobre 2020 sur la chaîne US History Channel.

Ne pas confondre les oeufs de Josefina et ceux de LUISA
Josefina (1 implant pectoral et deux oeufs ovales et 1 rond) à gauche
LUISA ( 1 implant pectoral et deux oeufs ronds et 1 ovale) à droite



TOUTES LES INFORMATIONS DETAILLEES SONT SUR CE LIEN 

En octobre 2016, Thierry Jamin, explorateur, chercheur – archéologue français au Pérou, annonce la découverte d’artefacts stupéfiants car inexplicables dans le cadre des connaissances actuelles. Président de l’association Inkari – Institut Inkari- Cusco ,
Thierry Jamin, constate l’existence d'organes momifiés ainsi que des momies, dont l’anatomie insolite ne montre pas de lien avec l’espèce humaine ni aucune espèce vivante connue.  une opération de crowdfunding est lancée afin de récolter des fonds pour lancer des analyses scientifiques sur ces spécimens étonnants dans plusieurs laboratoires de différents pays. Les analyses démontrent que ce sont bien des êtres biologiques qui ont vécus aux dates indiquées par les analyses C14. Soit il y a environ  1750 ans pour le spécimen nommé Maria et entre  800 et 1000 ans pour les spécimens de petite taille comme l'être nommé Victoria, soit dans des périodes où la région concernée était habitée par des populations locales. 

 Ces momies de deux types physiques différents ont trois doigts aux mains et aux pieds, certaines ont des implants métalliques dont on ignore l'utilité,  leur tête au crâne allongé vers l'arrière est très étrange et fait penser aux "petits gris" décrits très longtemps dans les récits de "rencontres rapprochées". 

Le premier type est représenté par des êtres humanoïdes de type reptilien d'après l'analyse de leur peau (voir les pages proposées ci-dessous avec tous les détails des analyses biologiques, ADN, et C14). Ces êtres mesurent environ 60 cm de hauteur et leur morphologie est différente de l'être humain.

Spécimen nommé "Josefina" avec trois oeufs  dans le ventre et un autre en formation...! 
Ainsi qu'un implant pectoral à usage inconnu...

 

Une interview de Robert Salas (Affaire ovni de Malmstrom - Montana) qui a assisté à la présentation officielle des momies de Nasca au congrès de la république à LIMA le 19 novembre 2018.


VOIR LES VIDEOS AVEC THIERRY JAMIN
5ème épisode : Les mystérieuses momies de NAsca 



Spécimen nommé " Alberto"

  Josefina et Alberto

Spécimen nommé "Victoria", trouvé sans tête

La peau reptilienne de Victoria

Le second type est représenté par un spécimen nommé "Maria" de type humanoïde également d'aspect reptilien de peau, avec une apparence hybride entre le premier type de 60 cm environ et l'homo-sapiens. Maria a aussi un crâne de taille plus grande que l'être humain et elle a conservé ses organes internes lors de la dessiccation dans la diatomée. 

Maria

Image scanner  de Maria

Voir la vidéo du 24-11-2019 : 


ET LE SITE DE THIERRY JAMIN 

Tous les détails des Êtres tridactyles se trouvent sur :

et
et sur notre site des "Emanants" -  pages ci-dessous : 



QUI SONT-ILS ? D’OÙ VIENNENT-ILS ?

Les recherches lancées suite à cette découverte, ont permis de mettre à jour des similitudes étonnantes entre l'aspect de ces "momies" ou "Êtres desséchés dans la poudre de diatomée" (méthode de momification inédite) et les représentations d'êtres "mythiques" à trois doigts et trois orteils visibles sur les pétroglyphes, géoglyphes, tissus, et poteries anciennes trouvés fréquemment en Amérique du Sud, mais aussi dans le monde entier.

Pérou - Pampacola

Pérou - poterie

Pérou - Chichictara Palpa

Une autre momie avec des "oeufs" et un implant pectoral a été révélée et examinée début 2020
Elle s'appelle "Luisa" (scanner ci'dessous - photos FaceBook))
A quoi pouvait bien servir cet implant pectoral ? 
Les implants pectoraux de Luisa et Josefina

Un site sur le Pérou :  Voyage Pérou Evasion 

Les représentations tridactyles sont consultables sur les pages de ce blog "Catégorie Archéologie" : 



"La source de nos informations est indiquée pour chaque parution, mais au cas où l'auteur de vidéos, articles ou photos souhaiterait ne plus les voir figurer sur le site, qu'il nous en avertisse par mail, et nous les retirerons immédiatement"